Biographie de Senseï Hidetaka NISHIYAMA
Né à Tokyo en 1928


Hidetaka NISHIYAMA est un grand Maître du karaté traditionnel, instructeur international, pionnier de grande influence pour la promotion et le développement du karaté traditionnel et Président de la Fédération Internationale de Karaté Traditionnel (ITKF : International Traditional Karate Federation).

H. Nishiyama a débuté le karaté en 1944 sous la direction de Gichin FUNAKOCHI a

u Shotokan.

Un an plus tard, alors entré à l’Université de TAKUSHOKU, il devient membre de l’équipe universitaire de karaté à la tête de laquelle il sera nommé capitaine en 1949.

Il fut le co-fondateur de la Fédération de Karaté des Universités du Japon et en fut élu son premier président.

En 1951, il est sélectionné en tant que membre du corps d’instruction des arts martiaux et de combat pour le programme d’entraînement au combat du SAC (Strategic Air Command = Commandement aérien stratégique

e). Le personnel du SAC reçut un entraînement en judo, aïkido et karaté au Kodokan. Les autres instructeurs de karaté impliqués dans ce programme dirigé par Gishin Funakoshi, étaient Masotachi NAKAYAMA et Isao OBATA.

En 1953, le SAC invite H. Nishiyama en tant que l’un des dix membres de la mission Budo au Japon. L’équipe visite les bases du SAC aux USA pendant trois mois et y instruit le karaté, le judo et l’aïkido.

en 1960, il publie « Karaté : The Art of Empty-Hand Fighting », co-écrit par H. Nishiyama et est aujourd’hui encore considéré comme le livre de référence incontournable sur le sujet. Cet ouvrage en est à sa soixante-dixième édition et est le livre de karaté le plus vendu de l’histoire.

En juillet 1961, les étudiants en karaté du SAC et les membres de la JKA résidant aux USA ont invité H. Nishiyama à visiter les USA.
La même année il a organisé la Fédération du karaté américain (AAKF = All American Karate Federation) en tant qu’association nationale de karaté amateur.
En novembre de cette même année, H. Nishiyama a crée sous le contrôle de l’AAKF le premier championnat de karaté à Los Angeles où il établit aussi son dojo.

Depuis lors H. Nishiyama a été une force majeure pour la propagation du karaté du style shotokan aux USA et ailleurs.

En 1965, H. Nishiyama a organisé un comité de coopération avec les styles majeurs du karaté japonais qui a conduit au premier tournoi USA /Japon. Du fait de la participation de l’équipe de karaté représentant les Universités du Japon, ce fut la première compétition internationale de karaté.
En 1968, H. Nishiyama a organisé le premier tournoi mondial de karaté au Arena Sport de Los Angeles en conjonction avec le tournoi olympique commémoratif organisé à Mexico par la Fédération de Karaté de Mexico.
Une conférence eut lieu à cette occasion et donna naissance à un accord pour créer une organisation de karaté internationale et pour réaliser le premier championnat du monde à Tokyo.

En 1970, au cours de la réorganisation de l’AAKF en tant que corps dirigeant du karaté traditionnel, le groupe JKA devint le JKA-US et entra dans l’AAKF. H. Nishiyama continua d’être le président de la JKA-US et celui de l’AAKF.

En avril 1970, l’AAKF devint membre du comité olympique américain.

En 1973, H. Nishiyama co-fonda l’union PAN américaine de karaté (PAKU = Pan American Karate Union. Le premier championnat PAKU eut lieu à Rio de Janeiro au Brésil.

Sur les bases d’un accord réalisé en 1968 à la conférence de Mexico, des tournois eurent lieu à Tokyo et Paris. Des défauts apparus au cours de ces championnats du monde rendirent compte du manque d’organisation internationale formelle. Une réunion internationale fut donc organisée plus tard à New York qui permit la formation de la Fédération de Karaté Amateur Internationale (IAKF = International Amator Karate Federation) pour laquelle H. Nishiyama fut élu directeur exécutif. Le premier championnat du monde IAKF eut lieu à Los Angeles en 1975.

En 1976, H. Nishiyama participa à l’élaboration du comité pour le championnat méditerranéen de karaté et de la fédération de karaté de Bolivie.
Cette même année, en tant que membre de l’IAKF, il soumit une demande au comité olympique international afin d’obtenir la reconnaissance du karaté en tant que discipline olympique.

En 1977, H. Nishiyama apporta son soutien à la formation de la confédération de karaté d’Amérique Centrale/Caraïbes et de la fédération de karaté amateur d’Asie/Océanie.

En 1979, en accord avec la loi publique américaine régissant les corps dirigeants des sports amateurs nationaux, la fédération de karaté amateur américaine succéda à l’AAKF en tant qu’organisation d’utilité publique et à but non lucratif ; H. Nishiyama en fut élu président.

En 1981, il soutint aussi la formation des confédérations Sud Américaine et Nord Américaine.

En 1985, l’IAKF changea de nom pour devenir la Fédération Internationale de Karaté Traditionnel (ITKF = International Traditional Karate Federation) car le mot « karaté » était devenu un terme générique appliqué à une variété de sports de combat fondamentalement différents du karaté original, véritable art martial. Sous la direction de H. Nishiyama, l’ITKF voulait montrer qu’elle était la seule instance du karaté traditionnel.

En 1987 le comité olympique international confirma officiellement que l’ITKF était le corps dirigeant du karaté traditionnel qui consiste, aujourd’hui, en 72 fédérations nationales.
Tous les deux ans, un championnat du monde et un championnat continental de karaté traditionnel sont organisés sous sa direction. L’objectif majeur de H. Nishiyama est de créer un solide groupe d’instructeurs afin qu’ils puissent transmettre un karaté de la plus grande qualité aux générations qui se succéderont.
Dans ce sens, il a créé le stage annuel international d’été à San Diego où les élèves, les instructeurs, les juges et les officiels viennent du monde entier pour développer leurs compétences en karaté traditionnel sous la direction d’instructeurs de niveau mondial.

De plus, durant trois mois de l’année, H. Nishiyama participe à des séminaires dans le monde et en particulier en Amérique du Sud, en Europe et dans de nombreux pays de l’Europe de l’Est qui développent le karaté de façon croissante.

La réputation de H. Nishiyama s’est étendue non seulement du fait de ses compétences techniques supérieures et de son enseignement exemplaire, mais aussi parce qu’il continue de développer de nouvelles idées et des méthodes d’enseignement.

H. Nishiyama continue d’enseigner tous les jours au Central Dojo à Los Angeles et dirige de nombreux séminaires et cours dans tous les USA et ailleurs.

Il produit de nouveaux textes et manuels ainsi que des cassettes vidéo concernant le karaté traditionnel.

Récemment, afin d’honorer ses contributions, le Sénat américain a fait flotter le drapeau des Etats-Unis en son nom à Washington à l’occasion de son anniversaire.

Grâce au travail de H. Nishiyama, non seulement le gouvernement américain, mais aussi les autres nations, reconnaissent maintenant les bénéfices du karaté et respectent le karaté traditionnel, encourageant son développement dans leurs nations respectives.

Pour la première fois dans l’histoire du karaté, un Maître reçoit une décoration par l’Empereur du Japon. Le 3 novembre 2000 Senseï Hidetaka Nishiyama, Chairman de l’ITKF, a reçu la plus haute distinction du Japon « le Rayon d’Or avec rosette » qui lui a été remis par l’Empereur du Japon pour tous les services rendus et la promotion du karaté traditionnel dans le monde. Avec cette distinction pour Senseï Nishiyama, le karaté rentre dans les arts du budo japonais.

Le 14 octobre 2001, lors de la coupe du monde à Varsovie, Senseï Nishiyama a reçu la médaille du mérite pour tous les services rendus au karaté traditionnel qui lui a été remise par le Président de la République Polonaise, Monsieur Alexander KWASNIEWSKI.

Senseï NISHIYAMA continue à parcourir le monde pour promouvoir le karaté traditionnel et ses bases fondamentales comme un art du budo sans parler des styles ou écoles.

Retour vers les liens Internationaux
(c) 2002-2004 AT Internet - FKTAMAF.com - Tous droits réservés